La ministre des sports est l'invitée de Léa Salamé.

Dans le cadre d'une campagne de lutte contre les discriminations, le racisme et l'homophobie, Laura Flessel, ministre des sports, explique qu'il faut "renforcer les sanctions". Elle parle de formations, d'harmonisation des règlements sportifs dans les différents pays européens. 

La coupe du monde de football aura lieu dans quelques jours en Russie, et elle "fait confiance au ministre des sports russe pour faire respecter les régles", alors qu'en Russie on a relevé 90 cas d'insultes racistes lors du championnat en cours. 

Il faut une cohérence de fonctionnement sanction et sensiblisation (dans tous les pays)

Laura Flessel se prépare à aller en Russie.  "Emmanuel Macron ne m'a pas demandé de ne pas y aller", indique-t-elle, alors qu'on l'interroge sur les tensions diplomatiques entre France et Russie. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Plan Borloo

La ministre des sports a aussi  fait 20 préconisation dans le cadre du plan Borloo, "car le sport est un vecteur inclusif"

Il faut construire ensemble , relancer le nouveau modèle sportif et travailler sur la cohérence du territoire

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Beaucoup de petits clubs on de moins en moins de moyens mais "On a  de l’argent  mais on a mal utilisé l’argent. Il faut une cohérence pour une meilleure utilisation de cet argent".  

Après un an en tant que ministre, l'ancienne championne olympique dit : "je suis fière et je suis à ma place". 

  • Légende du visuel principal: Laura Flessel © AFP /
Les invités
L'équipe
Contact