Annick Girardin, Ministre de la Mer, est l'invitée de 7h50.

Femme de terrain, Annick Girardin quitte le ministère des Outre-mer pour prendre la tête d'un ministère de la Mer, après trois ans où elle aura affronté plusieurs crises, dont l'ouragan Irma aux Antilles, un long mouvement social à Mayotte et les "gilets jaunes" à La Réunion.  A 55 ans, Annick Girardin a déjà passé plus de six ans dans trois ministères, puisqu'elle faisait partie, avec Jean-Yves Le Drian, des seuls ministres rescapés des gouvernements Valls - où elle a été secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie, puis ministre de la Fonction publique -, reconduits sous Edouard Philippe.   

Cette élue radicale de gauche de Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel d'à peine 6.000 habitants au large du Canada, qui avait appelé à voter "utile" en faveur d'Emmanuel Macron en 2017, s'était vue offrir "un poste difficile à refuser", et dont elle rêvait.

"Il n'y a pas eu de ministère de la Mer depuis trente ans", indique-t-elle.

"Il y a 8 ministres qui sont supposés travailler avec la ministre de la Mer," précise Annick Girardin, et "en moins de 600 jours, il faut mettre en place le plan de relance et répondre aux différentes urgences"

La première préoccupation concerne la préservation de l'environnement et l'inquiétude concernant la pollution marine : 

"Il y a des maires dans le centre de la France, qui ont fait inscrire sur les plaques d’égouts, "ici commence la pollution des océans"", rappelle-t-elle. "Il n’y a pas que ceux qui travaillent en mer qui polluent,  ça dépend aussi de ce qui se passe sur terre". 

La mer, représente 400 000 emplois selon la ministre, et désormais la pêche ne dépend plus du ministère de l'Agriculture.

" J’ai à cœur de défendre les pêcheurs" dit Annick Girardin, rappelant sa double mission de porter l’écologie et l’emploi conjointement. 

  • Légende du visuel principal: Annick Girardin, Ministre de la Mer © AFP / Ludovic Marin / AFP
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.