Laure Adler, journaliste et universitaire, est l'invitée de Léa Salamé à 7h50.

Laure Adler, auteur du "dictionnaire intime des femmes" (éditions Stock), parcourt les thèmes essentiels de la vie d'une femme.  Tous les soirs de la semaine à 20h, retrouvez Laure Adler dans L'heure bleue.

Elle réagit à la montée du mot-clé #balancetonporc sur les réseaux sociaux, entraîné par les remous de l'affaire Weinstein aux États-Unis : 

_"C_e n'est pas que l'élite qui subit le harcèlement et le viol, c'est dans l'intimité que se produisent les violences sur les femmes" explique la productrice et écrivaine. Pour autant, la violence des réseaux sociaux ne la convainc pas : 

Notre culture est pétrie de machisme, depuis les cours de récré où les petits garçons osent agresser les petites filles : ça ne change pas

Et Laure Adler explqiue que la situation ne lui est pas étrangère : "Oui j'ai été harcelée, dans les arcanes du pouvoir, et à mon âge qui est un âge certain, ça continue".

"Il faut pas seulement pas seulement punir(...) Il faut employer des mots comme civilisation, reconnaissance de nos droits, que ces hommes qui ne pensent que les femmes ne sont que des trous, on leur montre que nous sommes leurs égales, leurs supérieures".

Le féminisme est passé dans la société civile, il est passé dans nos veines, beaucoup d'hommes partagent nos combats

Légende du visuel principal:
Laure Adler © Maxppp / L'est républicain
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.