Antoine Pelissolo, psychiatre et chef de service au CHU Henri-Mondor de Créteil, est l'invité d'Alexandra Bensaid à 7h50.

Le médecin explique que des structures sont fermées par manque de personnel. Les personnels ne restent pas toutes catégories confondues. Tous ont des statuts trop précaires et des salaires trop bas, assure le médecin. Ils viennent donner leur énergie à l'hôpital public. Rapidement, ils sont, selon lui, découragés par le manque de moyens et partent parfois dans le privé. 

Malheureusement, le psychiatre explique qu’à l’hôpital, la sécurité n'est pas assurée correctement. Mais pour lui le pire, c'est l'accueil et l'offre de soins qui n'est pas à la hauteur. Il y a trop d'attente selon lui et un mécontentement croissant des usagers. 

Aujourd'hui, ce médecin lance un appel à l'aide. 

  • Légende du visuel principal: Antoine PELISSOLO © Radio France / Valérie Priolet
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.