Manon Aubry, ex-membre de l'ONG Oxfam, et récemment élue tête de liste France Insoumise aux prochaines élections européennes, est l'invitée de Léa Salamé.

En désignant une novice en politique, Manon Aubry, pour mener leur liste aux européennes, et en promettant plus de dialogue interne, les dirigeants LFI espèrent tourner la page d'une période sombre pour leur formation. Agée de 29 ans, venant de l'ONG Oxfam et non du monde politique, spécialisée dans l'évasion fiscale... Le profil de Manon Aubry, choisie lors de la convention LFI début décembre à Bordeaux, tranche avec celui des "apparatchiks" dénoncés par l'ancien conseiller en géopolitique de Jean-Luc Mélenchon, Djordje Kuzmanovic, lors de son départ fracassant de LFI il y a peu.

J'ai dit oui parce qu'il y avait une nécessité d'avoir un débouché politique à mes convictions

À propos des "gilets jaunes", la tête de liste FI explique : "Leurs attentes ne sont pas remplies".

Sur la tendance à la hausse du vote d'extrême-droite aux prochaines européennes (Le RN récemment créditée de 24% des intentions de vote) : "L'extrême-droite ne propose pas l'augmentation du smic, il ne faut pas se faire arnaquer (...) Il y a une défiance des gilets jaunes vis-à-vis des politiques que je peux comprendre".

Aujourd'hui le gouvernement a peur du peuple, il ne faut pas gouverner contre lui

"Ma mère,[présente sur la même liste européenne, mais à la 59e place, ndlr], précise Manon Aubry, était une militante de la FI de la premièrte heure, mais elle ne m'a pas du tout influencé".

  • Légende du visuel principal: Manon Aubry © AFP
Les invités
  • Manon AubryTête de liste de LFI aux élections européennes
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.