Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne et Secrétaire Général Délégué du parti, est l'invité de Léa Salamé.

"Ce ne sont pas des problèmes de dysfonctionnement, il y a une défaillance du haut commandement" estime Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué du parti LR : "Ce sont les conséquences directes de l'incompétence qui règne au sommet de l'état"  

Que le commandement ouvre les yeux sur la situation 

Le député de l'Yonne propose des mesures pour rétablir l'ordre après les manifestations comme "traquer les blackblocs", faire "plus de cyber-infiltration" : "Il faut un vrai plan d'interpellation de ces individus déjà connus des services de police".

"Dans le code pénal, on a tous les outils qui permettent d'interpeller celui qui va casser " affirme-t-il en expliquant que "sur les 8500 interpellations, on a eu seulement 350 mise sous écrou : il y a un sentiment d'impunité."   Il dénonce aussi, sur la loi anti-casseurs : l'incohérence totale d'Emmanuel Macron : 

"J'attends de Christophe Castaner qu'il soit le vrai patron de la place Beauvau" estime celui qui pense que  "les manifs pour le climat sont sympathiques, mais c'est pas ça qui change grand-chose au schmilblick".

  • Légende du visuel principal: Guillaume Larrivé © AFP / PATRICK KOVARIK
Les invités
  • Guillaume LarrivéSecrétaire général délégué des Républicains et député de l'Yonne.
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.