Bixente Lizarazu, consultant football de Radio France, est l'invité de Carine Bécard à 7h50. Il revient sur les deux demi-finales de la Ligue des Champions, l'une remportée par le PSG, l'autre gagnable par Lyon, et sur les conditions très particulières des matches en période de Covid-19.

Bixente Lizarazu
Bixente Lizarazu © Radio France / Christophe Abramowitz

"Le Paris Saint-Germain était trop fort pour Leipzig", explique le nouveau consultant football de Radio France après la victoire du club parisien. "Paris a été excellent en défense, avec cette attaque de feu, avec trois attaquants qui peuvent faire mal à n'importe quelle équipe. Ils méritent cette qualification."

L'affaire risque d'être plus compliquée pour Lyon face au Bayern Munich, une équipe que Bixente Lizarazu connait bien, pour y avoir joué. "Sur le papier, le Bayern est favori [face à Lyon], comme le PSG était  favori face à Leipzig ; après, 'sur le papier', ça ne veut pas tout dire ! Le jour J, c'est quelque chose qu'on ne maîtrise pas toujours. Une grande équipe peut avoir une défaillance, et Lyon peut faire un match plein comme face à la Juventus ou à Manchester City."

Cette Ligue des Champions, évidemment, se déroule dans des conditions particulières. "Les conditions ne sont pas les mêmes, normalement c'est matchs aller/retour, là on s'est adapté avec des  matchs secs, ce qui quelque part favorise l'équipe la moins forte : sur un seul match, elle a plus de chances. C'est une Ligue des Champions qui ne restera pas comme une Ligue des Champions classique, mais c'est un titre, et celui qui l'aura le gardera à vie !"

Des matches qui se sont joués sans public, et l'ancien joueur l'assure, "jouer sans public, c'est compliqué". "Mais finalement, en Ligue des Champions, j'ai trouvé qu'on a un peu oublié ce paramètre-là, il y a eu beaucoup de spectacle, on s'est concentré sur le jeu. Ce qui était plutôt assez agréable..."

D'ailleurs, il estime que le huis-clos est une solution envisageable pour reprendre les championnats à la rentrée. "Si c'est ça qui nous permet de continuer à jouer au foot, oui, il faut jouer à huis-clos. C'est le choix qui a été fait par presque tous les championnats pour les terminer, nous sommes le seul championnat qui ne s'est pas fini : l'Angleterre, l'Italie, l'Espagne ont terminé les leurs."

Les invités
  • Bixente LizarazuAncien footballeur français né à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) le 9 décembre 1969.
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.