François de Rugy, Président de l'Assemblée nationale est l'invité de Léa Salamé

François de Rugy, Président de l'Assemblée nationale est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Sur l'attitude controversée de la Pologne face à ses partenaires européens :

"Nous avons des problèmes récurrents avec la majorité au pouvoir en Pologne (....) J'attends des instances européennes qu'elle rappelle à la Pologne ses obligations, celles de partager les valeurs communes de l'Union Européenne."

A propos de la polémique suscitée par les propos tenus par Laurent Wauquiez devant des étudiants lyonnais

C'est l'apologie du double langage (...) Je pensais plutôt qu'il parlait cash quand les micros étaient ouverts  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur la politique d'accueil des migrants menée par le gouvernement  

"Je n'ai pas d'état d'âme sur la politique du gouvernement. C'est notre devoir de dire non, nous ne ferons pas du zéro immigration (...) L'an dernier, il y a eu à peine 15.000 reconduites à la frontière (...) 

Je dis aux associations : il ne peut y avoir de politique sans contraintes

"Le rôle de l'assemblée, c'est d'entendre toutes les voix, de trouver le point d'équilibre."

Sur ses propos tenus à l'égard de députés "multirécidivistes de l'absence" à l'Assemblée, qui n'étaient en fait...que trois

"Quand on transforme on dérange", se justifie François de Rugy, qui poursuit : "Je veux valoriser les députés qui travaillent et qui sont l'immense majorité (...) A la fin du précédent mandats 72 députés ne respectaient leur obligation en matière de présence."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

A propos de la démission d'une journaliste de LCP, qui vient d'annoncer sa démission après avoir révélé des faits de harcèlement sexuel dans sa rédaction, François de Rugy explique : "L'auteur des faits a été sanctionné, l'affaire n'a pas été étouffée. Malheureusement l'enquête interne n'a pas donné de résultats satisfaisants, nous avons décidé de faire un audit extérieur". Sur la démission de cette journaliste : "C'est son choix, et ce n'est pas satisfaisant. Quand je vais proposer un candidat pour être président.e , ce sera un critère-clé, remettre un fonctionnement normal dans les relations sociales à l'intérieur de la Chaîne Parlementaire." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: François de Rugy © AFP / Lionel Bonnaventure
Les invités
  • François de RugyMinistre d’Etat, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire
L'équipe
Contact