En meeting à Montpellier Emmanuel Macron s'attaque au thème de l'identité. Le Maire PS de Lyon, soutien du ministre démissionnaire est l'invité de Léa Salamé

Gérard Collomb assiste à la cérémonie de la libération de Lyon
Gérard Collomb assiste à la cérémonie de la libération de Lyon © Getty / Serge Mouraret

En meeting à Montpellier Emmanuel Macron s'attaque au thème de l'identité. Le Maire PS de Lyon, soutien du ministre démissionnaire est l'invité de Léa Salamé.

Les policiers ont ils le droit de manifester ?

Ils ont un devoir de réserve mais ils travaillent dans des conditons extrêmement difficiles. Dans certains quartiers de Lyon, on a sûrement raté quelque chose sur la façon dont on a conçu nos territoires, ils sont désormais paupérisés, ce sont des ghettos. Cela aurait dû être une des priorités que de faire de la mixité. Les plus grandes fractures sociales sont des fractures spatiales.

Emmanuel Macron est suivi par 90 000 personnes

Gérard Collomb, soutien d'Emmanuel Macron. "On a reproché à Macron de n'avoir pas d'idées, maintenant il donne des analyses importantes. Sa ligne se dessine. Aujourd'hui 90 000 personnes suivent son mouvement , qui dit mieux ? "

"_L'objectif d'Emmanuel Macron est de réconcilier toutes les France. C'est parce qu'il connaît bien le système qu'il est bien placé pour dire que cela ne fonctionne plus.

_

Sur la laïcité, Emmanuel Macron défend la ligne que défendait Aristide Briand plutôt que le petit père Combes, comme on disait. C'est à dire que Briand a fait de cette loi de 1905 une loi de liberté et non une loi de revanche contre la religion.

Je soutiens Macron, car j'ai vu qu'il y a des failles dans la façon dont la France est gouvernée par François Hollande. "

Sur la candidature de François Hollande à la présidentielle, le président de la République a annoncé qu'il ferait savoir sa décision en décembre. Dans un sondage Ipsos pour le Cevipof paru lundi, le président est au coude à coude au second tour de la primaire socialiste avec Arnaud Montebourg, et, avec à peine 10% des intentions de vote, est devancé par Emmanuel Macron, crédité d'entre 12 et 14%.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.