Guillaume Peltier, député LR du Loir-et-Cher et vice-président des Républicains, est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Quelques jours après sa nomination comme deuxième vice-président des Républicains par Laurent Wauquiez, Guillaume Peltier répond aux questions de Léa Salamé sur l'avenir de LR, le positionnement du parti entre En Marche ! et le Front National. Ils reviennent également sur ses positions souverainistes, qui entrent souvent en contradiction avec la ligne libérale défendue par Virginie Calmels, la première vice-présidente. 

Sur l'annonce de Christian Estrosi de fonder un nouveau parti : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Je plaide pour que seuls les Républicains puissent solliciter les adhésions" explique Guillaume Peltier.

Sur la politique migratoire du gouvernement

"Rien ne sera résolu sur la question de l' immigration, si on ne s'attelle pas a l'adresse des pays du Sud" : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le député propose ainsi "une taxe sur les transactions mise en oeuvre en Europe pour permettre à tous ces peuples de rester en Afrique".

Si le libéralisme c'est la soumission au règne de la rente, de l'argent roi, je ne suis pas libéral

"Je suis de droite et fier de l'être", poursuit Guillaume Peltier,  [mais] "je ne crois pas en la lutte des classes et de l'opposition de la société française".

"Je veux une droite centrale dans notre pays (…)ce que je veux apporter, c'est un changement complet de paradigme de la droite français".

  • Légende du visuel principal: Guillaume Peltier © Radio France /
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.