Avec le Brexit, "les Anglais quittent [l'Europe], ils l'ont choisi. Le budget global [de la Politique agricole commune] va baisser nous le savons... Mais on demande toujours plus aux agriculteurs et ça ne peut pas se faire avec un budget moindre" a estimé la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, sur France Inter.

Sur la nouvelle vidéo choc publiée par l’association L214, Christiane Lambert assure qu’elle regarde ces documents. "Et surtout, je travaille pour essayer d’améliorer les choses. Nous avons travaillé avec la filière de l’élevage pour faire une feuille de route avec le ministère de l’Agriculture, depuis deux ans. Un référent bien-être animal vient d’être désigné dans tous les abattoirs. Nous avons conscience de tout ça, mais la difficulté c’est que les résultats arrivent lentement dans certains domaines."

La présidente de la FNSEA évoque également le cas du glyphosate, et du temps nécessaire pour s’en passer : "Nous avons toujours dit que c’est plus une question de bonnes pratiques qu’une question de distance. Le gouvernement a fait le choix de mettre des distances, qu’il assume et qu’il accompagne : dire aux agriculteurs qu’ils vont perdre 2, 3 ou 5 % de leur surface sans être indemnisés, ce n‘est pas entendable."

Inquiétude sur la PAC après le Brexit

"Les Anglais partent, ils l’ont choisi. Le budget global va baisser, nous le savons", explique Christiane Lambert. "On demande toujours plus aux agriculteurs, ça ne peut pas se faire avec un budget moindre. […] Le budget de la Politique Agricole Commune doit être a minima maintenu."

La présidente de la FNSEA réagit également à une enquête de Mediapart sur "le train de vie hors sol des dirigeants" de son syndicat. "Mediapart n’en est pas à son coup d’essai sur les attaques contre la FNSEA", assène Christiane Lambert. "Tout ce qui peut salir la FNSEA leur va bien. Comparer le salaire brut de notre directeur avec le salaire net du ministre, ça n’est pas du bon travail. Nous avons porté plainte pour vol de documents, nous nous exprimerons en temps voulu. Nous assumons la politique salariale de nos dirigeants, nous avons besoin d‘experts de haut niveau."

  • Légende du visuel principal: Christiane Lambert © AFP / Ludovic Marin
Les invités
  • Christiane LambertPrésidente de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles)
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.