La députée des Deux-Sèvres est l'invitée de Léa Salamé.

La socialiste Delphine Batho, réélue dans les Deux-Sèvres, a précisé ce mardi matin sa ligne de conduite dans la nouvelle Assemblée nationale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Delphine Batho, qui était en ballottage défavorable à l'issue du premier tour des élections législatives et a su remonter pour finalement l'emporter contre une candidate de la République en marche, a tempéré ses intentions quand à des responsabilités au sein du groupe socialiste. "On va voir" répond-elle, alors qu'une réunion est prévue pour jauger les forces en présence dans l'hémicycle. Mais "si votre question est de savoir si je suis prête à prendre des responsabilités, la réponse est mille fois oui" continue la députée, prudente.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sévère vis à vis de sa famille politique, Delphine Batho souhaite que la reconstruction du Parti socialiste passe par les militants.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Quand à la politique gouvernementale, l'ancienne ministre de l'Écologie s'est dite prudente. Elle décidera de son vote concernant la confiance - entre abstention et contre - mais affirme ne pas être "dans une défiance systématique". Au contraire, la socialiste se positionnera au cas par cas, "dans l'intérêt de la France".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Pas de morale à géométrie variable"

Revenant sur l'exfiltration lundi du ministre Richard Ferrand, alors qu'Emmanuel Macron souhaite le voir prendre la tête du groupe de la REM à l'Assemblée nationale, Delphine Batho a dénoncé la présence trop visible de l'Élysée dans l'hémicycle.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

En réponse à ceux qui pensent que l'arrivée de Richard Ferrand à l'Assemblée pourrait lui permettre de bénéficier de l'immunité parlementaire alors qu'il est visé par une enquête préliminaire, Delphine Batho rappelle qu'il ne peut pas y avoir "de morale publique à géométrie variable".

Richard Ferrand a d'ailleurs depuis précisé qu'il n'est "pas question d'immunité" au parlement si la justice souhaite l'entendre.

► REVOIR | Delphine Batho au micro de Léa Salamé

  • Légende du visuel principal: Delphine Batho, session des questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale - 13 juillet 2016 © AFP / Jacques Demarthon
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.