Manon Quérouil-Bruneel et Malek Dehoune, auteurs de "La part du ghetto, la vérité sur les banlieues" (Fayard) sont les invités de Léa Salamé à 7h50.

A la veille de la parution de leur livre La part du ghetto, la vérité sur les banlieues aux éditions Fayard, Léa Salamé reçoit Manon Quérouil-Bruneel, grand reporter, et Malek Dehoune qui l'a guidée dans les cités, pour parler du quotidien des communes de banlieue et de leurs habitants.

Un quotidien qui a beaucoup évolué entre la génération de Malek Dehoune et celle des jeunes de 20 ans aujourd'hui. 

Là où, il y a plusieurs années, flottait un parfum de révolte et un désir d'intégration, on assiste aujourd'hui à un phénomène nouveau, comme l'a constaté Manon Quérouil-Bruneel : il ne s'agit plus de s'intégrer pour gagner de l'argent, il s'agit de gagner de l'argent et de l'expérience là où il se trouve pour le faire fructifier ensuite dans le pays d'origine des banlieusards immigrés, là où tout reste à construire.

La banlieue, c'est aussi l'émergence de paradoxes, entre désir de starlettes à l'image de Nabilla ou Zahia et présence intense de la religion.

Il y a, enfin, une chose qui étonne dans le travail de Manon Quérouil-Bruneel et de Malek Dehoune : pour mieux travailler dans ce milieu très "macho", où les journalistes ne sont pas les bienvenus, Malek a servi de guide, de fixeur comme sur les terrains de guerre, pour permettre à la journaliste de gagner la confiance des habitants qu'elle a rencontrés.

Légende du visuel principal:
HLM à Aulnay-sous-Bois © AFP / Geoffroy Van Der Hasselt
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.