Gilles Boyer, ancien directeur de campagne d'Alain Juppé se raconte dans un livre, et analyse la défaite du candidat à la primaire. Il est l'invité d'Alexandra Bensaid.

Gilles Boyer le 12 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt, lors d'une réunion des directeurs de campagne des candidats à la primaire Les Républicains
Gilles Boyer le 12 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt, lors d'une réunion des directeurs de campagne des candidats à la primaire Les Républicains © AFP / Patrick Kovarik

L'ancien directeur de campagne d'Alain Juppé se raconte dans un livre "Rase campagne" (Ed.JC Lattès), et analyse la défaite du candidat à la primaire. "Il y avait 20 ans, quand j'ai commencé on ne faisait pas le même boulot : pas de réseaux sociaux, trois chaînes de tv, on attendait Le Monde tous les jours qui donnait le ton de la journée...C'était très différent (...) J'ai 45 ans, en politique c'est très jeune, mais à un moment le monde change autour de nous".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Gilles Boyer raconte dans son livre comment on est venu le voir, il y a un an en disant "Gilles on a un problème : Juppé est trop haut, trop tôt" :

J'ai pas su gérer ce problème parce que, quand on vous dit que tout va trop bien, c'est difficile de trouver une solution

"A l'époque j'avais trouvé ça absurde parce que je ne pouvais tout de même pas faire baisser les sondages", poursuit l'ex-directeur de campagne.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur les sondages

"Ce ne sont pas des variables, explique Gilles Boyer à propos des sondages, ce sont des données, donc il font les intégrer avec ce qu'elles ont de juste ou de trompeur, mais n'empêche que ce sont, dans des métiers comme le mien, les seuls indicateurs dont nous avons disposé pendant deux ans".

Sur le financement de la campagne de François Fillon

GillesBoyer, désormais trésorier de la campagne de François Fillon, estime que "les donateurs donnent au parti de François Fillon, à la fin cet argent finance sa campagne (...) tout ça c'est la même chose" :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Accompagner Alain Juppé pendant 15 ans a été une expérience extraordinaire (...) je n'envisage pas de recommencer ça avec quelqu'un d'autre

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.