Michael Wolff, journaliste et écrivain, auteur de « Le feu et la fureur, Trump à la Maison Blanche », (Ed. Robert Laffont), est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Léa Salamé reçoit Michael Wolff, pour son livre « Le feu et la fureur, Trump à la Maison Blanche », (Ed. Robert Laffont) qui décrit les coulisses de la campagne de Trump et de sa première année au pouvoir et qui a fait grand bruit aux Etats-Unis lors de sa parution en anglais. 

Le livre s'est vendu aux Etats-Unis à plus d'un million d'exemplaires. 

Lorsqu'il est sorti le 5 janvier dernier aux Etats-Unis, l'ouvrage a déclenché la colère du président Trump  :

Michael Wolff décrit une équipe de campagne persuadée en 2016 que son poulain va perdre, et un Trump qui n'est absolument pas préparé à devenir président. Après sa défaite attendue, il a prévu de lancer son réseau de télé Trump, grâce à la notoriété et au pouvoir acquis durant la campagne. 

Une qualité chez Donald Trump ?  

Dans son livre, Michael Wolff décrit sept mois d'incompétence, de coups bas, de trahisons et de coups de folie. Il décrit un président autocentré, inculte, peu travailleur. 

C'est un bon commercial ! Trump peut vous flatter comme jamais vous n'avez été flatté, il peut vous faire sentir comme si vous étiez le meilleur ou la meilleure. Mais il y a un prix à payer : il faut lui rendre la pareille

Une équipe qui passe de l’enthousiasme à la déception

Pendant sept mois, Michael Wolff observe les réactions de l'entourage de Donald Trump.  Au début, un vent d'optimisme souffle sur la Maison blanche, quand Trump arrive au pouvoir. "Moi même je me suis dit, après tout il doit avoir quelque chose, après tout il a été élu président!" Puis, selon Michael Wolff dans son livre, " 100% des conseillers de Trump pensent aujourd'hui qu'il n'est pas fait pour le job". 

Fou ? Je ne sais pas, mais en tout cas stupide ! 

Michael Wolff décrit un homme inculte, qui ne lit pas : "Voilà un homme qui a résisté à l'information toute sa vie, car elles l'ennuient, elles sont contraires à ses opinions, il y a des informations qu'il doit lire de toute façon. Mais il ne lit pas ! Il a 72 ans et il ne dispose pas d'informations ! Par exemple, dans son ouvrage, Michael Wolff évoque un conseiller qui est avocat et qui doit exposer à Donald trump les tenants et les aboutissants de la Constitution américaine. Il n'aurait pu aller que jusqu'au 4 ème amendement car Donald Trump semblait s'ennuyer, le regard en l'air et le doigt dans la bouche. 

Ses journées de travail sont assez courtes

Selon Wolff, la journée de Trump est surtout consacrée à regarder la télé. Sa journée de travail ne dure pas plus de cinq ou six heures maximum. Puis le rituel est de recevoir des personnes qui le flattent, des photos sont prises, Trump met tout en scène, et il flatte lui aussi ces personnes. 

Les paroles et les actes de Trump sont rarement en adéquation

Après la tuerie dans un lycée en Floride qui a fait 17 morts, Donald Trump a fait savoir lundi qu'il soutenait un renforcement du contrôle des antécédents des acheteurs d'arme à feu, face à la colère d'une partie de la population choquée par la nouvelle fusillade meurtrière survenue dans un lycée.Mais selon Wolff, il y a peu d'espoir qu'il y ait une décision sur un meilleur contrôle des armes à feu, car "ce que dit Trump est rarement lié à ce que Trump fait". Aucun élément ne laisse penser que Trump sera un jour un défenseur d'un meilleur contrôle des armes à feu. 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.