Ce lundi 22 juillet, les résultats tomberont : qui pour remplacer Theresa May ? Boris Johnson, grand favori.

Boris Johnson, le 17 juillet à Londres pendant une réunion publique
Boris Johnson, le 17 juillet à Londres pendant une réunion publique © AFP / Tolga AKMEN

Après une brève carrière de journaliste, Boris Johnson est élu à la Chambre des communes, la Chambre basse du Parlement. Ainsi commence sa carrière d'homme politique. Il y a dix-huit ans.

Boris Johnson : "Winston : Comment un seul homme a fait l'histoire"

Fasciné par le parcours de Winston Churchill, à qui il consacre un livre d'ailleurs, Boris Johnson ne cesse de gravir les échelons de la politique. D'abord à la Chambre des communes, puis maire de Londres, puis meneur du mouvement pour le Brexit, puis Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, il est aujourd'hui le favori face à Jeremy Hunt pour remplacer Theresa May à la tête du parti Conservateur. 

Et ainsi, prendre ses quartiers au 10 Downing Street. 

"BoJo" ou "Boris le bouffon" 

Homme politique qui multiplie les sorties excentriques, les gaffes, et les provocations douteuses, Boris Johnson est souvent moqué par les tabloïds britanniques. A cause de ses sorties, il faut bien le dire. La presse anglaise lui affuble d'ailleurs de nombreux surnoms ridicules. 

Ils se fait notamment remarquer pendant les Jeux olympiques de Londres en 2012 où il reste accroché à une tyrolienne pendant de nombreuses minutes ou au Japon lorsqu'il plaque un enfant durant un match de rugby.  

Brexit : Theresa May passe son chemin.

Theresa May _

Nous ne tournons pas le dos à nos amis et alliés […] Nous pouvons parvenir à un Brexit en douceur, qui sera dans l’intérêt du Royaume-Uni et des Européens

disait l'ex-Première ministre du Royaume-Uni. 

C'est notamment sur ce point que Boris Johnson et elle sont en désaccord. Le candidat en lice pour remplacer Theresa May opte pour un "hard Brexit". Il est partisan d'une sortie coûte que coûte de l'Union Européenne.

Boris Johnson _

Il n’y a qu’une façon de sortir ce pays de sa fatale roue de hamster [l’impasse du Brexit], c’est de réaliser le Brexit d’ici au 31 octobre. Il faut en finir avec le défaitisme. J’ai l’énergie et la légitimité pour accomplir cette tâche (…). Le moment est venu de montrer que nous croyons en la Grande-Bretagne.

Qui est vraiment Boris Johnson ? 

Les invités
  • Marc RocheCorrespondant à Londres pour la presse française. Commentateur sur la BBC. Chroniqueur sur le Brexit.
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.