Richard Ferrand, le président du groupe LREM à l'Assemblée Nationale est l'invité de Léa Salamé.

Le 100e congrès des maires de France s'ouvre aujourd'hui sous le signe de l'inquiétude et de la colère. Les maires sont-ils les mal-aimés d'Emmanuel Macron?

"C'est la première année que les dotations destinées aux communes ne baissent pas depuis très longtemps, c'est plutôt un signal d'amour que de désamour!" estime Richard Ferrand : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il faut arriver à gérer l'action publique de manière moins coûteuse   

Pour ces grandes communes, il y aura un contrat entre l'état et les collectivités pour soutenir l'investissement. Quand à la taxe d'habitation,  elle sera intégralement compensée affirme le président du groupe LREM.   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur la garde alternée :  "l'essentiel est que le juge prenne la décision qui est bonne pour l'interêt de l'enfant"   Après le "léger remaniement," qui se prépare, pourrait-il revenir au gouvernement? "Je ne suis pas un papillon ou une sauterelle", se défend Richard Ferrand, "j'ai une "équipe formidable, et on a du boulot".

  • Légende du visuel principal: Richard Ferrand invité de Léa Salamé © capture d'écran
Les invités
L'équipe
Contact