"C'est un film sur le temps qui passe (...) Quand on arrive à 50 ans, on regarde derrière et devant. C'est le moment où les enfants partent", raconte le comédien et réalisateur Yvan Attal, venu présenter "Mon chien stupide" sur France Inter, son nouveau film, avec sa compagne, la comédienne Charlotte Gainsbourg.

Le film sort mercredi en salles. Adaptation du roman du même nom de John Fante, "Mon chien stupide" raconte l'histoire d'un quinquagénaire qui rend ses quatre enfants coupable de tous ses maux : "Il n'en peut plus d'eux. À chaque fois qu'il a un problème ce sont ses enfants", raconte Yvan Attal, réalisateur. "Un soir d'orage, ce chien arrive par hasard. Il est totalement obsédé sexuel, il aime les hommes et Henri le garde pour emmerder tout le monde" poursuit-il. "Ce film raconte un peu tout le monde, ces gens qui sont depuis tout ce temps en couple. C'est un film sur le temps qui passe. Quand on arrive à 50 ans, on regarde derrière et devant", explique Yvan Attal. "C'est le moment où les enfants partent", ajoute Charlotte Gainsbourg. 

Évoquant par ailleurs les rôles de Charlotte Gainsbourg dans les films de Lars Von Trier (Antichrist, Nymphomaniac), le réalisateur estime que "à partir du moment où vous avez des enfants, vous les engagez dans toutes vos actions. Vous les embarquez dans quelque chose". "Je ne me suis jamais sacrifiée à propos du sujet d'un film qui pourrait heurter mes propres enfants, mais j'ai vécu la même chose avec mes parents", témoigne la comédienne et chanteuse. 

Dans le film, la compagne de ce personnage est incarnée par celle qui partage la (vraie) vie du réalisateur, la comédienne Charlotte Gainsbourg. "Je trouve qu'il a un regard sur lui même qui me touche beaucoup. Il a mis nos vrais enfants, je trouve ça très émouvant. On voit nos vrais enfants, 20 ans qui sont passés. Ça commence très drôle, ça finit très touchant", estime-t-elle.

  • Légende du visuel principal: Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.