Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, est l’invité de 7h50. Il note que 45 % à 50 % des tests en Île-de-France sont positifs au variant anglais de la Covid-19.

"La semaine va être cruciale, c'est la semaine de vérité" affirme Martin Hirsch. Le directeur de l'AP-HP, invité de France Inter lundi matin rappelle que la situation est "tendue dans les hôpitaux parisiens depuis plusieurs semaines". "Un patient sur deux hospitalisé chez nous est atteint du variant anglais". Pour les tests PCR, "le chiffre oscille autour de 45% à 50% en ce moment", en Île-de-France, alors qu'il est autour de 36% dans l'Hexagone. "Il y a un risque d'accélération du nombre d'hospitalisations, même si avec ce virus on ne peut pas prévoir ave certitude comment ça va évoluer.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour l'instant, l'AP-HP admet "50 nouveaux patients en réanimation tous les jours" explique Martin Hirsch. "Tant qu'on tient, on tient" poursuit-il. "Mais si les choses s'accélèrent avec 100 ou 150 entrées par jour en réanimation, je ne sais pas si on sera aussi efficace pour freiner l'épidémie qu'en mars ou octobre dernier."

"On est sur une tendance qui est assez préoccupante", dit-il. "Le nombre d'entrées en réanimation en janvier c'était 25 par jour, maintenant c'est 50 par jour", a indiqué Martin Hirsch. "Heureusement, il y a des sorties, malheureusement certaines par décès, mais d'autres par guérison et amélioration qui compensent à peu près". Au total, 750 patients sont en réanimation dans les hôpitaux publics d'Île-de-France, soit 50 de plus qu'il y a huit jours. 

"Si la propagation du nouveau variant continue, les mesures actuelles ne seront pas suffisantes"

Pour le directeur de l'AP-HP, malgré "la bonne discipline individuelle" des Français quant au couvre-feu et aux gestes barrières, "si le nouveau variant anglais abouti à une accélération de la circulation du virus, ces mesures ne seront pas suffisantes et qu'il faudra accélérer ou les renforcer". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Martin Hirsch estime également que "l'appréhension [des mesures à prendre, NDLR)] région par région est une bonne manière de faire. J'étais dans un hôpital en Aquitaine, il y a trois jours, la situation est très différente de la notre." Le directeur de l'AP-HP appelle aussi les Français a rester vigilants : “Ne baissez pas la garde, on est en zone de risque absolu et le variant circule. Faites super attention, soyez vigilants .C’est le meilleur service que vous pouvez rendre à vos proches. Nous on travaille sur les tests rapides, notamment salivaire pour sécuriser les activités à l'école, afin que l’on puisse vivre avec le virus au plus vite.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, dans les studios de France Inter, le 25 août 2020. © Radio France / France Inter
Les invités
  • Martin Hirschdirecteur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris
L'équipe
Contact