Marc Simoncini, fondateur de Sensee, est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Sensee est une entreprise active dans la vente de lunettes de vue sur internet. Les prix défient toute concurrence et les matériaux utilisés sont d'origine française. Comment l'entrepreneur a-t-il réussi à baisser le prix des lunettes ? 

Marc Simoncini : On a construit une offre en ayant appris des blocages. Personne ne veut faire baisser les prix, les lunetiers ni les opticiens. Il faut donc fabriquer nos montures, ouvrir des magasins, et mettre les montures sur internet. Or il n’y avait pas de loi. Il a fallu 6 ans pour qu’une loi nous y autorise.

Acheter des lunettes 300 euros c’est du vol ? 

Marc Simoncini : Quand on achète une paire à 300 euros, ça ne vous coûte que 100 euros. Les 200 euros sont déjà cotisé sur votre mutuelle. En fait vous avez déjà cotisé 240 euros. Si les lunettes sont pas chères, ce sera plus facile pour la sécu. Moi je vends  à des gens qui n’ont pas de mutuelle.

La méfiance de l’ubérisation du marché de l’optique ? 

Les gens sont ambivalents, ils disent c’est un scandale mais achètent des lunettes faites en Chine. 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.