La campagne officielle à la primaire"LR" a démarré hier. Un scrutin qui se déroulera les 20 et 27 novembre. Le président du comité d'organisation est l'invité de Léa Salamé

Thierry Solère en juillet 2016
Thierry Solère en juillet 2016 © Maxppp / Thomas Padilla

La campagne officielle à la primaire"LR" a démarré hier. Un scrutin qui se déroulera les 20 et 27 novembre. Le président du comité d'organisation est l'invité de Léa Salamé

"Il y a deux grands sujets en france : le chômage et la sécurité publique", explique Thierry Solère, qui refuse d'accorder de l'importance à la polémique suscitée par Nicolas Sarkozy et ses propos sur "nos ancêtres les Gaulois" :

Le débat comme outil de réussite des Primaires

Thierry Solère plaide le débat comme principal ingrédient de la réussite de ces primaires de la droite et du centre : "On peut pas se permettre de refaire Chirac/Balladur ou Chirac/Giscard, deux candidats sur la ligne de départ". En revanche, le président du comité d'organisation de ces primaires veut "laisser les français choisir" :

Alors qu'Henri Gaino critique avec virulence la mise en place de ces primaires à droite, "un processus manipulé", alors que l'élection présidentielle doit, selon la phrase de De Gaulle rappelée par Henri Guaino, "être la rencontre d'un homme, d'un peuple, et de circonstances", Thierry Solère reprend, ironique :

Comment ne pas transformer les primaires à droite en bataille d'ego? Thierry Solère est formel : "Les candidats de la primaire à droite ont des différences d'appréciation sur différents sujets, c'est ça qui fait une politique publique" :

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.