François Bayrou ne se présentera donc pas à la présidentielle, et propose une alliance à Emmanuel Macron : Benjamin Griveaux, son porte-parole, est l'invité d'Alexandra Bensaid.

 Benjamin Griveaux en 2016
Benjamin Griveaux en 2016 © Maxppp / Soazig de la Moissonniere

Le porte-parole d'Emmanuel Macron revient sur le rapprochement de François Bayrou : "Une alliance se fait sur le fond, un ralliement se fait sur le fond électoral".

François Bayrou : l' atout "honnêteté" d'Emmanuel Macron

Benjamin Griveaux rappelle que François Bayrou incarne, auprès des Français, une image d'honnêteté : "Il est normal de tenir compte de cet élément-là".

Sur la la loi de moralisation, condition requise par François Bayrou pour cette alliance, mais déjà inscrite dans les programmes de chaque candidat, le porte-parole d'En Marche! explique que le mouvement l'a déjà appliqué :

"On donne le nom de nos donateurs, on dit que sur nos 22.000 donateurs, 30% donnent moins de 30 euros".

Aucun autre mouvement politique en France ne fait cet exercice de transparence

Benjamin Griveaux rappelle qu'Emmanuel Macron, dès le mois d'octobre, a fait des propositions dans le sens de la loi de moralisation de la politique, "qui n'ont manifestement pas retenu l'attention à l'époque".

Benoît Hamon va devoir procéder à une clarification idéologique, entre le PS qui tend la main à Macron et celui qui tend la main à Jean-Luc Mélenchon

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.