Marc Lambron, membre de l'Académie française, écrivain, auteur du conte "La princesse et le pangolin" (Equateurs), est l’invité de 7h50.

Son héroïne "est un peu transgenre, elle s’appelle Greta, suédoise, et parle anglais et lance des sortes de  fatwa vegan,  contre la génération supérieure" explique l'écrivain.

Il décrit son conte philosophique comme "un dialogue entre l'innocence et l’expérience", une histoire dans laquelle "les deux animaux, pangolin et chauve-souris, sont les vecteurs d’un virus qui ravage la terre". 

Interrogé sur la personnalité de Greta Thunberg qui l'a inspiré, Marc Lambron cite Nietzche, "malheur à moi je suis nuancé. Je dirais qu’elle est assez irritante et propice à la caricature. Elle aurait sa marionnette dans les Guignols"

Selon lui, "chacun a ses raisons" et "dit-il "je ne la hais point".

Je réclame comme un droit constitutionnel le droit au sourire voltairien. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Aujourd’hui un écrivain, peut être "du côté de la légèreté grave" estime l'académicien. 

Pour lui Greta Thunberg est une lanceuse d’alerte, "elle a choisi la position du procureur et mon pangolin est un martyr recherché pour la succulence de sa chair".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Quel serait le secret du bonheur ? Marc Lambron répond en faisant référence à Malraux, "transformer l’expérience en conscience, et je cite Malraux encore, une bibliothèque c’est l’héritage de la noblesse du monde, quand les volets sont fermées on peut rouvrir les livres"

  • Légende du visuel principal: Marc Lambron © AFP / ULF ANDERSEN / Aurimages via AFP
Les invités
L'équipe
Contact