Il est de retour à Cannes avec le film "Happy End" de Michael Haneke, en lice pour une 3e palme d'or. Le comédien est l'invité exceptionnel de Léa Salamé.

Jean-Louis Trintignant, projection du film "Happy end" pour le 70e Festival de Cannes - 22 mai 2017
Jean-Louis Trintignant, projection du film "Happy end" pour le 70e Festival de Cannes - 22 mai 2017 © AFP / Loïc Venance

Jean-Louis Trintignant explique que le festival de Cannes, "ce n'est pas ma tasse de thé, tellement il y a de paillettes. Je suis quand même content d'être là". Surtout quand il s'agit de Haneke : "J'adore cet homme, c'est une merveille cet homme."

Y-a-t-il une crise de l'empathie ?

Jean-Louis Trintignant ne croit pas qu'il y ait une crise de l'empathie :"Nous sommes allés parler avec les migrants ; ils ne parlent pas français. Il y a donc un malentendu."

Les migrants sont magnifiques. Il y a plus de gens intéressants parmi eux que parmi les bourgeois.

"Isabelle Huppert est une merveille de comédienne. Ce qu'elle fait dans ce film est magnifique car ce n'est pas un rôle payant."

Emmanuel Macron ?

Sur le nouveau président de la République, Jean-Louis Trintignant ne tarit pas d'éloges :"Emmanuel Macron, c'est notre sauveur. Il est exceptionnel. Ne faisons rien pour l'empêcher d'être ce qu'il est."

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.