Louis Sarkozy "est l'homme politique de demain, on verra si c'est sa voie, sa vocation ou son envie", a déclaré jeudi Cécilia Attias, sa mère, sur France Inter. "Je n'ai aucune volonté politique (...) mais on en reparle en 2035", a répondu Louis Sarkozy, également invité pour le livre "Une envie de désaccord(s)".

Louis Sarkozy "est l'homme politique de demain, on verra si c'est sa voie, sa vocation ou son envie", a déclaré jeudi Cécilia Attias, sa mère, sur France Inter. "Je n'ai aucune volonté politique (...) mais on en reparle en 2035. Je vis aux États-Unis pour l'instant, je pars à l'étranger pour travailler dans le privé mais je n'ai absolument aucune volonté politique, je vous l'assure", a répondu Louis Sarkozy, également invité pour le livre "Une envie de désaccord(s)" (Éd. Plon) que co-signent l'ex-femme de l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, et leur fils. 

"Avant que je lui donne le manuscrit, il m'a donné un conseil exceptionnel : 'Pour réussir, il faut tutoyer le ridicule mais jamais tomber dedans'. Une fois lu, il m'a dit une des plus belles choses qu'un père peut dire à son fils, mais si vous me permettez, je vais garder tout ça pour moi", a raconté Louis Sarkozy, à propos de son père. 

Mère et fils évoquent donc leurs désaccords dans l'ouvrage. "Je pense qu'il y a un problème de génération et de communication au sein d'une même famille. Je trouvais intéressant d'aborder un certain nombre de sujets de société avec ses enfants. On a deux générations d'écart, Louis a fait un parcours tout à fait atypique en étant pendant quatre ans dans une école militaire et je pensais qu'il était intéressant d'adresser un nombre de problèmes de société auxquels nous sommes tous confrontés avec ses propres enfants. Il s'est prêté au jeu, de façon assez adorable, drôle, comme il sait l'être et on a pu aller au fond d'un certain nombre de problèmes", a-t-elle expliqué. 

"J'ai beaucoup culpabilisé. Pendant des années, je me suis demandé 'Quelle vie j'offre à mes enfants ?'. Tous nos déménagements les mettaient dans des situations très inconfortables. Mais après tout, avec le temps, c'est un plus", a témoigné Cécilia Attias. "J'ai été élevée avec des certitudes. Mais le monde évolue autour de nous et il faut être à l'écoute et savoir évoluer. Je suis pour, avec beaucoup beaucoup de prudence. Il ne faut pas généraliser, on ne peut pas faire de différence, il faut juste chercher le bonheur des enfants" a par ailleurs ajouté la mère de Louis Sarkozy, au sujet de la Gestation pour autrui (GPA).

  • Légende du visuel principal: Cécilia Attias et Louis Sarkozy © P.Quaisse-Pasco and co
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.