Emmanuel Faber, PDG de Danone est l'invité d'Alexandra Bensaid à 7h50.

Le PDG de Danone a refusé de percevoir lors de son départ en retraite son parachute doré de 28 millions d'euros. "La retraite n'est pas pour tout de suite mais voilà, j'ai pris cette décision, elle m'est personnelle."

Il revient sur la polémique au sujet des dons des grandes fortunes pour la reconstruction de Notre-Dame, pour lui il faut à la fois donner pour Notre-Dame mais aussi améliorer le sort de plus démunis, même s'il explique qu'il n'y aura pas de dons de l'entreprise en tant que telle pour la cathédrale. 

Le PDG de Danone explique toujours au sujet de sa rémunération : "J'ai donné un certain nombre d'actions l'été dernier. La réalité, c'est que je le fais tous les ans."

Le PDG de Danone revient sur le boycott de Danone au Maroc, une affaire qui l'a marqué et qui a abouti selon lui à une expérience intéressante. "Les Marocains et les jeunes ont trouvé une solution incroyable, c'est le digital et Facebook."

Pour lui, il y a un remise en cause des grands groupes mais pas réellement de danger pour les marques "Je ne crois pas du tout que ce soit la fin des marques... Même les "gilets jaunes" c'est devenu un marque."

Au sujet des salaires dans son entreprise, il estime avoir fait des efforts sur le long terme, "Depuis 10 ans en France, on a donné 7 points de pouvoir d'achat aux salariés non cadres chez Danone."

  • Légende du visuel principal: Emmanuel Faber © AFP
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.