À l'occasion du Salon de l'Agriculture qui vient de s'ouvrir à Paris, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, est l'invitée de Léa Salamé à 7h50.

"Réaffirmer que la sécurité alimentaire est quelque chose d'essentiel est important", estime la présidente de la FNSEA après l'allocution d'Emmanuel Macron au Salon de l'Agriculture : "La question aujourd'hui est : est ce que l'Allemagne sera aussi engagée qu'Emmanuel Macron pour la Politique Agricole Commune?"

En France, 6200 agriculteurs sont passé au bio en 2018, c'est un record : "La France a fixé un objectif de 15 % pour ce passage, il faut beaucoup travailler pour l'atteindre."   

Sur l'utilisation des phytosanitaires

"Nous sommes le pays d'Europe qui en a le plus supprimé", affirme la présidente de la FNSEA, qui explique que la fédération "signe ce soir, avec 43 partenaires un contrat de solution pour la protection des plantes, c'est jamais encore arrivé."   

À propos d'un projet d'ouverture d'une porcherie géante dans l'Allier (2000 bêtes) : "Si les règles sont respectées, pourquoi pas ?" estime Christiane Lambert, qui répond, face aux 70 000 postes à pourvoir dans le secteur agricole : "Il y a trop de discours négatifs à propos de l'agriculture (...) Il y a de très belles réussites. Je dis aux jeunes -pas 'traversez la rue', mais 'Traversez la France', pour travailler dans les entreprises agricoles françaises."

Légende du visuel principal:
Christiane Lambert © AFP / Thierry Zoccolan
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.