Pour le secrétaire général des Républicains et soutien de François Fillon, on assiste avec la Primaire de la gauche à un effondrement du PS. Il est l'invité de Léa Salamé

Bernard Accoyer en janvier 2017
Bernard Accoyer en janvier 2017 © Maxppp / Morin Isore /IP3

Pour le secrétaire général des Républicains et soutien de François Fillon, on assiste avec la primaire de la gauche à un effondrement du PS. Il est l'invité de Léa Salamé.

L' affaire Penelope Fillon

► LIRE AUSSI | Révélations du Canard Enchaîné : Mme Fillon était rémunérée comme attachée parlementaire de son mari

Bernard Accoyer : François Fillon a toujours travaillé avec Pénélope Fillon, je l'ai souvent vu participer à ses travaux, je l'ai vue à l'Assemblée Nationale. Je ne connais pas le détail de son travail. C'est une élue locale, qui travaille dans l'ombre de son mari. C'est l'histoire de beaucoup de parlementaires.

C'est fréquent comme situation. Tout n'est pas dans le trombinoscope de l'Assemblée Nationale. Nous avons autour de nous des proches, des collaborateurs dont l'aide est précieuse. Penelope Fillon a un rôle même si elle est discrète. C'est un classique que d'attaquer les candidats par leur famille. C'est le coût de la démocratie en quelque sorte. Il faut toujours regarder l'avenir, et le contenu des projets.

Relancer le couple franco-allemand ?

Bernard Accoyer :Il faut redonner à la France, avec François Fillon, sa place indispensable dans la gouvernance de l'Europe. Nous ne sommes pas d'accord sur tout avec l'Allemagne. De ce débat peut sortir la bonne ligne pour l'Europe vis-à-vis de la Russie et des Etats-Unis.

L'intégralité de l'entretien avec Léa Salamé

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.