Elle vient de sortir son premier livre : "Lettre à Adama" au Seuil. Celle qui est devenue la porte-voix des quartiers raconte son frère. Elle est l'invitée de Léa Salamé

Assa Traoré, Beaumont-sur-Oise - 2016
Assa Traoré, Beaumont-sur-Oise - 2016 © AFP / Julien Pitinome / NurPhoto

Devenue la porte-parole des quartiers populaire, Assa Traoré, frère d'Adama Traoré, jeune de banlieue décédé dans un commissariat des suites de violences policières, "dans des conditions très atroces", vient de publier son premier livre, co-écrit avec la journaliste Elsa Vigoureux.

"On a fait d'Adama un symbole"

Dans "Lettre à Adama", Assa Traoré veut redire sa colère d'une France pour laquelle son grand-père s'est battu et qui aujourd'hui fait subir "un mal-être" aux quartiers populaire. Un mal-être dont Adama est devenu le symbole.

Ce mal-être, Assa voudrait croire qu'il peut se résoudre par l'action présidentielle. Mais pour la jeune femme, ce sont les citoyens des quartiers qui doivent se saisir eux-même de ce combat. Un combat qu'elle livre depuis dix mois et qu'elle raconte aussi dans ce livre.

► REVOIR | Assa Traoré au micro de Léa Salamé

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.