Christine Ockrent est l'invitée de Léa Salamé à 7h50. La journaliste publie un livre sur MBS, le jeune dirigeant saoudien. Elle publie "Le Prince mystère de l'Arabie. Mohammed Ben Salman, les mirages d'un pouvoir absolu", aux Éditions Robert Laffont.

La première réaction de MBS sur le meurtre de Jamal Khashoggi

"On applique à ces mœurs dictatoriales des critères qui sont les nôtres, à nous occidentaux", regrette la journaliste. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Christine Ockrent estime qu'avec l'arrivée en 2017 du prince Mohammed Ben Salmane à la tête de l'Arabie Saoudite, "on a enfin vu surgir un jeune homme à juste titre comme un interlocuteur valable à juste titre pour les occidentaux. On connait maintenant sa face sombre."

Le père

Pour la journaliste, le roi Abdelaziz Al Saoud, le père de MBS, a "cassé le système et n’a pas nommé l’un de ses frères mais un de ses fils". Pour elle, des gens de la génération de Salman sont en train d'essayer de "reprendre du terrain" en profitant de la crise liée au meurtre de Jamel Khashoggi.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Erdogan est au final le grand vainqueur après ce meurtre" juge Christine Ockrent.

Avec ce meurtre d'un journaliste, Mohammed Ben Salman a perdu son lustre, son attractivité. "Plusieurs investisseurs s’éloignent et la bourse de Ryad a failli craquer. Il  a fallu renflouer" remarque-t-elle.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La France

Emmanuel Macron a une position embarrassée, pour la journaliste. Mais ce qui la frappe "c’est que la guerre atroce au Yémen n’a pas fait cesser la livraison d’armes à l’Arabie Saoudite. Et c’est un assassinat de ce journaliste qui provoque une sorte de réveil occidental. C’est très symptomatique de notre époque."

La journaliste française explique que "La patronne de la CIA était à Ankara hier. Elle aurait entendu les enregistrements détenus par Ankara. "

Selon elle, MBS, "on a eu raison d’espérer et de l’applaudir mais ce régime n’est pas réformable sans être autoritaire." estime Christine Ockrent.

  • Légende du visuel principal: Christine Ockrent © AFP / THOMAS SAMSON / AFP
Les invités
L'équipe
Contact