Aurélien Pradié, député LR du Lot, est l'invité d'Hélène Fily à 7h50.

Le député LR du Lot, qui se revendique représenter la population en opposition aux carriéristes politiques, a vivement décrié la prestation d'Emmanuel Macron ce week-end à l'ouverture du Salon de l'agriculture.

Alors que le président de la République a axé son intervention sur la question du glyphosate, Aurélien Pradié a regretté deux choses : tout d'abord que le chef de l'État adopte un ton "infantilisant" à l'égard des agriculteurs présents, mais aussi qu'Emmanuel Macron tout comme Stéphane Travert, le ministre de l'Agriculture, ne soient pas "à la hauteur" sur d'autres questions prioritaires, comme la modification de la carte des zones défavorisées, donnant droit à une indemnité et dont devraient être privés une partie des producteurs du sud-ouest de la France.

Interrogé sur son ton franc qui tranche dans l'hémicycle, Aurélien Pradié déplore un certain "embourgeoisement" parlementaire, contre lequel il entend s'opposer.

Dans cet esprit, Aurélien Pradié s'oppose à son camarade Les Républicains Dominique Bussereau sur la question de la réforme de la SNCF, dont la feuille de route doit être précisée ce lundi.

Légende du visuel principal:
28/11/2017 ; Paris, FRANCE. Aurélien Pradié, séance de questions au gouvernement. © Maxppp / Thomas Padilla
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.