Isabelle Huppert, qui a tourné plusieurs fois sous la direction de Bertrand Tavernier et Gilles Jacob, l'ancien patron du Festival de Cannes, rendent hommage au réalisateur disparu.

Isabelle Huppert et Philippe Noiret dans "Coup de torchon"
Isabelle Huppert et Philippe Noiret dans "Coup de torchon" © AFP

Hommage au cinéaste Bertrand Tavernier avec l'actrice Isabelle Huppert et l'ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob. Isabelle Huppert, a joué dans plusieurs de ces films : "Le Juge et l’Assassin", "Coup de torchon". Gilles Jacob est l'actuel président du prix Louis-Delluc. Nicolas Demorand les interroge avec Eva Bettan, Madame Cinéma de France Inter.

Touché comme beaucoup par la crise sanitaire, Bertrand Tavernier avait dû renoncer, ces derniers mois, à un projet de film américain avec le romancier Russel Banks. En attendant, il avait entrepris de rédiger ses mémoires. Il est décédé ce jeudi à l'âge de 79 ans

Isabelle Huppert garde "le souvenir d’un homme érudit, une forme d’humanisme, un amour immense du cinéma et une grande attention pour les acteurs. Il y avait chez lui une joie immense et un amour du cinéma. Le travail avec lui, c’était joyeux et enthousiaste. Sa gourmandise était communicative". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour elle, "les personnes se souviendront de son rire et la façon qu’il avait de se réjouir, c’était un rire d’empathie et de gourmandise. J’entends encore son rire, il avait des manières gourmandes de rire."

Pour Gilles Jacob, ancien président du festival de Cannes, c'était "l’homme le plus compétent, il avait une fougue et un enthousiasme, une mémoire phénoménale, un sens de l’intérêt général, c’était le cinéphile numéro 1 avec Scorsese." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les invités
L'équipe
Contact