On célèbre aujourd'hui le centenaire de la naissance de François Mitterrand, l'ancien conseiller et ami proche de l'ancien président socialiste est l'invité de Léa Salamé.

Michel Charasse, Palais de l'Elysée 2015
Michel Charasse, Palais de l'Elysée 2015 © AFP / Patrick Kovarik

Renaud chantait l'histoire du chien de Mitterrand, interdit de cérémonie d'enterrement, et Michel Charasse en profite pour raconter une autre anecdote : "Comme je suis le seul qui ne rentre pas à l'église, on m'avait demandé de garder le chien". Le fidèle de Mitterrand avait fait passer ses convictions laïques avant l'hommage au président. Un homme à qui il a rendu hommage sans cesse depuis : "il a labouré certains coins de France, et la France en général, comme personne", évoquant un président sans cesse sur le terrain.

C'est ce qu'on découvre aussi dans le recueil des lettres de François Mitterrand publié par sa maîtresse Anne Pingeot. "À la fondation Mitterrand, on avait envisagé de faire ce travail, mais c'était titanesque. Anne l'a finalement fait avant nous."

Il évoque aussi la fin de "règne" de François Mitterrand, crépusculaire, sur fond d'affaires. "Mais tout ça, c'était l'actualité du moment", assure-t-il, persuadé que l'Histoire aura retenu tout autre chose.

Enfin, François Mitterrand était-il vraiment de gauche ? Une question que se sont souvent posé ses critiques comme ses admirateurs...

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.