Pierre Rabhi, paysan et philosophe, est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

En plein débat sur l'arrêt ou le maintien de la commercialisation du glyphosate en France et en Europe, Léa Salamé recevait ce jeudi Pierre Rabhi, qui a fait le choix de consacrer sa vie à la nature. Le philosophe et paysan, qui prône le retour à la terre pour répondre à la quête universelle du bonheur, signe un livre où il appelle à prendre soin de la terre, via des méthodes d'agriculture naturelles et raisonnées.

Dans notre civilisation actuelle, l'Homme cultive la surabondance mais n'y trouve aucun plaisir. D'où les dérives que l'on doit aujourd'hui corriger, comme c'est le cas pour l'agriculture extensive.

Pierre Rabhi qui pour autant rejette toute radicalité dans sa démarche. Le débat sur l'agriculture conventionnelle et ses méthodes, les courants du no-gluten, du veganisme et autres régimes alimentaires où on exclut un aliment sont pour lui une erreur : à force, cela devient une obsession et de l'obsession ne peut aboutir le bonheur.

Pierre Rabhi, qui voit en Nicolas Hulot "un ami", espère que ce dernier réussira à faire bouger les choses en faveur de la protection de l'environnement. 

Une idéologie qui, selon le philosophe, ne devrait pas être "un parti", mais une conscience, une notion que l'on devrait apprendre dès le plus jeune âge à l'école.

Légende du visuel principal:
Pierre Rabhi, 2010 © AFP / François Guillot
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.