À la veille de l'ouverture de l'université d'été du Medef, son président Geoffroy Roux de Bézieux est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Sur les annonces d'Emmanuel Macron à propos des retraites, le patron du Medef estime : "On n'échappera pas à un système autour de l'âge". 

"On est un peu surpris par la méthode" poursuit-il, "la retraite c'est pas de l'idéologie, c'est mathématique". 

Évoquant l'âge pivot de 64 ans avancé par Emmanuel Macron lors de sa déclaration : "Si on va dans cette réforme, il faudra se mobiliser pour employer les gens à partir de 62 ans, on a aussi un effort à faire". 

Et, tirant le bilan du sommet mondial organisé à Biarritz : "La France a réussi sommet du G7, Macron a mis un peu d'échange dans un monde compliqué"  

"On est en guerre froide économique" estime Geoffroy Roux de Bézieux qui ne veut pas évoquer directement un ralentissement de l'économique française : 'Entre le 1er janvier 2015 et le 30 juin 2019, les entreprises privées ont créé 936 000 emplois (...) Quand on aide les entreprises, quand on baisse les charges, oui? les emplois sont créés".

Évoquant l'accord de taxe GAFA à l'étude entre les États-Unis et la France : "C'est une taxe idiote mais on la soutient car c'est un signal politique". Et sur le rejet du Mercosur par Emmanuel Macron : "Manifestement là on a un problème avec le Brésil, suspendre l'accord était assez légitime".   

Sur la responsabilité du capitalisme dans la crise environnementale, Geoffroy Roux de Bézieux évoque les engagements de LVMH, qui vient de verser une enveloppe pour lutter contre les incendies en Amazonie, et répond aussi qu'il "faut qu'une pression citoyenne s'engage. Le rôle des ONG fait avancer la planète".

  • Légende du visuel principal: Geoffroy Roux de Bézieux © AFP / Eric Piermont
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.