Mathieu Laine, entrepreneur, professeur à Sciences -po, auteur de "Infantilisation : cet État nounou qui vous veut du bien" (Presses de la Cité), est l'invité de 7h50.

Il considère que nous sommes de plus en plus "infantilisés" par l'État. Mathieu Laine, entrepreneur, professeur à Sciences Po, signe un nouvel ouvrage, "Infantilisation : cet État nounou qui vous veut du bien" (Presses de la Cité). "Je me sens un peu moins seul" sur ce point de vue, dit-il, invité de France Inter mercredi matin. "Il y a 15 ans, ce phénomène existait déjà. Je voyais déjà l’Etat s'immiscer dans nos vies, nous dire 'Fais pas ci, fais pas ça'." Selon lui, l'État nous contrôle (alcool, cigarette, etc.) avec "une espèce de moralisme du bien, pour notre santé" mais "on finit par s'assécher et devenir des enfants qui attendent tout de papa État"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Dans cadre d’une pandémie, dès lors que vous avez arrêté le pays, heureusement que l’État est là pour permettre qu'il reprenne. Mais au moment où on redémarre, il faut s’interroger sévèrement sur ce que l’État doit faire et commencer à casser cette logique de dé-responsabilisation personnelle."

"On a réveillé Ubu"

"Mon idée n’est pas de dire 'Il ne faut pas de confinement ou de plan de relance'. L’Etat doit intervenir et même les plus libéraux le disent. Mais la façon dont on a changé la langue, la capacité à aller chercher le langage des soignants : le président de la République lui-même est devenu chef de service de pédiatrie de tout un peuple", poursuit Mathieu Laine. 

"Ce n’est pas 66 millions de procureurs mais 66 millions d’enfants."

"Cette capacité que le pouvoir, l’administration de la santé publique, a à nous dire que nous ne sommes pas des gens compétents et capables, qu’il faut nous expliquer comment faire, c'est dangereux parce qu’il y a une sorte d’habitude", estime-t-il. Selon lui, il faut "informer" et non "materner".  "Ce cercle vicieux, installé pour des décennies, est un phénomène auto-entretenu. À force déresponsabiliser les Français, vous avez des gens qui désapprennent la responsabilité et attendent toujours plus du pouvoir. C’est une machine folle !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'entrepreneur estime qu'il faut faire "comme les écologistes de la dernière présidentielle, demander à chaque candidat ce qu’il va faire de la position de l’État". L'État, assure Mathieu Laine, "doit être là pour assurer l’émancipation de toute personne en concentrant l’aide sur ceux qui en ont vraiment besoin au lieu de saupoudrer un peu partout". "Interrogeons nous sur cette capacité à créer de la norme, du blocage, du poison précautionniste"

Après le "en même temps" et le "quoi qu’il en coute", Emmanuel Macron doit s'interroger sur "l’Etat enchainé", juge Mathieu Laine. "J’ai vu l’effet d’un système, parce que même lui a été embarqué la dedans", dit-il à propos du chef de l'État. "Si on change pas le mental, le logiciel, on continuera comme ça. Le danger, derrière, c’est le despotisme. A force d’être habitué à ça, on va voter pour des gens qui en donnent de la protection mais ce sera de l’autoritarisme."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Mathieu Laine, aux Universités d'été du Medef en 2019. © Maxppp / Vincent Isore
Les invités
  • Mathieu LaineEssayiste, il dirige la société de conseil Altermind
L'équipe
Contact