Karine Tuil, écrivaine, publie "Les choses humaines" chez Gallimard. Elle est l'invitée de Léa Salamé à 7h50.

"J'ai commencé à travailler sur ce livre avant #Metoo" explique Karine Tuil. "On découvre des récits de vies saccagées" raconte l'écrivaine, qui, pour ce livre, a suivi, dans les palais de justice, de nombreux procès pour violences sexuelles.   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Ce que je raconte existe déjà aux États-Unis, les rapports hommes-femmes sont de plus en plus tendus"    "J'aime beaucoup raconter les lieux de pouvoir" confie-t-elle encore, estimant que "La libération de la parole des femmes a fragilisé une partie des hommes"   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Je suis très attachée au débat, à l'échange. Sur les réseaux sociaux, vous finissez par n'être abonné qu'à des gens comme vous" estime l'écrivaine.

  • Légende du visuel principal: Karine Tuil © Francesca Montovani
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.