Alexandra Bensaid reçoit Pierre-Franck Chevet, président de l'ASN

Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN)
Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) © AFP / François Guillot

Le président de l'Autorité de sûreté nucléaire est revenu ce mercredi sur la situation du parc nucléaire français. Au micro d'Alexandra Bensaid, Pierre-Franck Chevet a reconnu l'existence de pressions sur l'ASN, une autorité pourtant indépendante, notamment en vue du futur examen, l'an prochain, de la cuve de l'EPR de Flamanville.

Le parc nucléaire français est aujourd'hui dans un état "plutôt bon", a expliqué Pierre-Franck Chevet, mais plusieurs éléments l'inquiètent pour l'avenir. Le premier provient des pièces non conformes usinées, comme celles, chinoises, qui ont obligé la mise à l'arrêt de douze réacteurs nucléaires afin de les contrôler, mais aussi celles de l'usine d'Areva au Creusot, dont les anomalies représentent un an de contrôles.

L'autre problématique vient de la santé financière des entreprises du nucléaire. Une situation financière qui peut s'avérer problématique en cas d'incident nucléaire, a expliqué le président de l'ASN en prenant pour exemple le Japon : après Fukushima, les Japonais ont dû réviser plusieurs fois, et à) la hausse, les budgets alloués à la gestion de l'incident nucléaire.

►►► REVOIR | Pierre-Franck Chevet au micro d'Alexandra Bensaid

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.