"Ce qui m'intéresse n'est pas la question des égos, mais de transformer Paris, reconquérir les quais de Seine, mettre de la nature en ville" a expliqué David Belliard, candidat écologiste aux municipales à Paris et invité de France Inter, mardi matin.

Alors que Cédric Villani, candidat à la mairie de Paris, a été écarté du parti En Marche, David Belliard, candidat EELV, s'est félicité sur France Inter ce mardi que le mathématicien "ait fait un pas vers la coalition climat, vers la lutte contre le dérèglement climatique pour Paris". 

Cette coalition, proposée par David Belliard, espère rassembler de Daniel Simonet (France insoumise) à Cédric Villani. Toutefois, le candidat EELV attend encore de Cédric Villani une "rupture nette" avec le gouvernement. 

Avant d’accepter Cédric Villani dans cette coalition climat, David Belliard pose ses "conditions". "La première condition pour Cédric Villani, c'est une rupture avec ce gouvernement qui ne fait pas une politique pro-climat et pro-justice sociale", dit-il. Que Cédric Villani ait refusé de se retirer de la course aux municipales, malgré le souhait du président Macron, n'est pas suffisant pour le candidat EELV : "Il n'y a pas une expression de rupture avec le gouvernement.

Toutefois, David Belliard ne ferme pas la porte au mathématicien : "Il faut que l'on travaille ensemble. Cette coalition climat est le lieu pour que nous trouvions des convergences avec Cédric Villani. On va voir pour la suite s'il y a une rupture nette avec le gouvernement. J'ai pas l'impression que cela soit complètement clair."

  • Légende du visuel principal: David Belliard © AFP / JOEL SAGET / AFP
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.