Emmanuelle Ménard, nouvelle députée de l'Hérault, est l'invitée de Léa Salamé : elle va incarner l'autre femme forte de l'extrême-droite française à l'Assemblée.

Nouvellement élue députée de Béziers lors des législatives, avec le soutien du Front National ( mais pas sous son étiquette) Emmanuelle Ménard, épouse de Robert Ménard, vient de faire son entrée à l'Assemblée Nationale ce mardi 27 juin, une "question de responsabilité" explique cette ancienne juriste.

"Je porterais la voix des Biterrois à l'Assemblée Nationale, pas les idées de mon mari" précise Emmanuelle Ménard. A Béziers, où une campagne d'affichage anti-migrants avait fait scandale, elle explique qu'on "ne peut pas continuer à accueillir si mal les migrants. C'est au départ une question d'accueil pour eux-même (...) donc il faut contrôler les frontières absolument".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur la proportion de femmes nouvellement élues à l'Assemblée

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur l'élection de François de Rugy

"Mr de Rugy a été élu parce qu'il rassurait l'Élysée", estime Emmanuelle Ménard, qui ne s'est pas levé (comme les députés de la France Insoumise et du Front National), comme le veut la tradition républicaine, à l'annonce de la nomination du nouveau président de l'Assemblée Nationale.

"J'ai souvenir d'un François de Rugy qui avait dit qu'il soutiendrait le candidat vainqueur de la gauche, ce qu'il n'a pas fait", explique la députée de l'Hérault : "Ses positions sont aux antipodes des miennes".

Avortement et GPA

Sur la question de l'avortement, Emmanuelle Ménard ne se prononce pas aussi clairement que peut le faire Marine Le Pen : la nouvelle députée estime qu'il s'agit là d'un "un drame personnel pour chaque femme qui y a recours". En revanche, sa position est bien plus tranchée sur le dossier de la PMA :

Cela m'inquiète beaucoup parce qu'on est en train de passer du respect des droits de l'enfant à une imposition du droit à l'enfant

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Emmanuelle Ménard lors la campagne des législatives 2017 - Béziers, 2 juin 2017 © AFP / Sylvain Thomas
L'équipe
Contact