Olivier Faure, président du groupe "Nouvelle gauche" à l'Assemblée nationale et candidat à la tête du PS, est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Quatre hommes briguent la  tête du Parti socialiste. Olivier Faure, président du groupe PS à l'Assemblée nationale, est-il le grand favori? Comment redonner envie aux socialistes d'avoir un destin commun? 

Le candidat Olivier Faure concède, à propos de son parti : "La tête est malade, mais il y a aussi, dans les territoires [des militants], les socialistes (...) qui continuent à orienter la politique".

Sur la réforme constitutionnelle prônée par Emmanuel Macron     

"Il faut des mesures pour arriver à une démocratie plus citoyenne (...) je ne soutiens pas cette réforme constitutionnelle, qui a pour vocation de donner plus de pouvoir encore à Jupiter".

L'air du temps, c'est de dire que les élus c'est pas bien et qu'il en faut le moins possible : pour les remplacer par qui? Des fonctionnaires, qu'on mettrait plus nombreux à l'Assemblée?   

Sur l'égalité hommes-femmes et les accusations de sexisme de Delphine Batho, évincée de la course à la candidature pour la tête du PS

"Je suis pour l'égalité femmes-hommes, mais ça devrait aussi dire 'pas moins de droits' et 'pas plus de droits' (...)" se défend Olivier Faure, "Je ne crois pas qu'être femme, homme, jeune ou vieux, ça fasse un programme".  

"Il faut rompre avec ce que nous avons été pendant trop longtemps" poursuit le candidat, "un parti avec des comportements qui auraient dû être sanctionné depuis longtemps"   :

Les valeurs que nous défendrons ne seront pas nouvelles, mais les propositions, oui, (...) pour entrer dans la modernité

Assumer ou pas le bilan du quinquennat  Hollande? "Il y a des points sur lesquels nous pouvons être fiers", mais Olivier Faure souhaite "un bilan objectif", pour  "tirer les leçons de ce que nous avons fait pendant cinq ans".

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.