Le président de la Fédération des acteurs de la solidarité est l'invité de Léa Salamé.

Louis Gallois en 2015
Louis Gallois en 2015 © AFP / PATRICK KOVARIK

Louis Gallois a défendu ce jeudi au micro de Léa Salamé l'importance de rester présents à Calais. Le président de la Fédération des acteurs de la solidarité a affirmé qu'on ne pouvait pas dissuader les migrants de tenter de venir jusqu'à Calais pour atteindre l'Angleterre.

Pire, explique-t-il, se sentant menacés, ils pourraient tenter de prendre plus de risques pour passer la Manche.

Pour orienter les migrants, alors que la réouverture d'un centre à Calais a été rejetée par la justice, Louis Gallois assure qu'il faut une permanence. S'appuyant sur l'évacuation de 6.000 migrants vers des centres d'accueil partout en France, Louis Gallois juge que le dialogue suffirait à réorienter ceux qui reviennent.

Louis Gallois a aussi appelé le gouvernement a impliquer les associations solidaires au plan de migrants qui entent mettre en place et à prendre plusieurs mesures pour faciliter l'intégration des migrants.

Il assure que ce n'est pas en leur apprenant le français ou en leur fournissant un logement qu'on légitimera leur présence. En revanche, cela permettrait des économies à l'État, continue-t-il.

► REVOIR | Louis Gallois au micro de Léa Salamé

Les invités
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.