Son dernier film "Le ciel attendra" évoque la radicalisation des jeunes et en particulier des jeunes filles. La réalisatrice des "héritiers" est l'invitée de Léa Salamé

Marie-Castille Mention-Schaar au festival de Locarno, août 2016
Marie-Castille Mention-Schaar au festival de Locarno, août 2016 © Getty / Pier Marco Tacca

Pourquoi ces adolescentes décident de partir en Syrie? Marie-Castille Mention-Schaar explique que, elle-même maman, elle s'est demandé de quelle manière est-ce que ses enfants, un jour, pourraient se retrouver dans cette situation, un départ du jour au lendemain. Pour les besoins du film, elle a évidemment rencontré beaucoup de familles touchées par le phénomène :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Cela ne touche pas que des jeunes filles musulmanes isolées : cela touche, on le voit dans le film "Le ciel attendra" , cela arrive à des jeunes filles de milieux sociaux et de religions très variées.

Pour cela, Marie-Castille Mention-Schaar a visionné plusieurs heures de vidéo très violentes, pour comprendre l'attrait exercé sur les ados : "L'adolescence est une période où l'on a besoin de justice, d'idéal, où l'on a encore des rêves. Or quels sont les rêves que l'Occident d'aujourd'hui propose? Les "like", le consumérisme, les images. De temps en temps, on a envie d'autre chose, de savoir pourquoi on est là. Il y a un vide, et en face, des gens qui le remplisse".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Ainsi les rabatteurs utilisent des thèmes très simples : "Les injustices, des complots politico-financiers, des scandales sanitaires...c'est très facile en fait" explique Marie-Castille Mention-Schaar.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans le film, fait marquant quand les deux mères, jouées par Clotilde Courau et Sandrine Bonnaire, constatent: "On a rien vu venir".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Contact
Thèmes associés