Gérard Davet et Fabrice Lhomme, auteurs de "La Haine, les années Sarko" (ed. Fayard) racontent le climat de tension des années Sarkozy et notamment à l'UMP : "Ils se balancent des horreurs les uns sur les autres, la haine revient comme un mantra" expliquent les deux journalistes, invités de France Inter mardi matin.

"Paradoxalement, le début de la fin c'est la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007 et c'est le début d'une collaboration qui s'instaure entre un président de la République expansif, extraverti et François Fillon, un homme secret, caché et introverti" explique Fabrice Lhomme, journaliste au quotidien Le Monde et auteur avec son collègue Gérard Davet du livre La haine, les années Sarko, aux éditions Fayard. 

Invités de France Inter mardi matin, ils racontent le climat de tension qui a régné entre Nicolas Sarkozy et son premier ministre, François Fillon, les cinq ans du quinquennat durant. "Il va y avoir une opposition non seulement politique mais aussi de caractères, de tempéraments qui va dégénérer en haine et à partir de là, ça ne s'arrêtera plus".

"On ne parlera plus de combat idéologique mais de combat à mort entre personnes qui se disputent le pouvoir"

Les deux journalistes racontent le climat de tension qui règne également entre les cadres de l'UMP sous Nicolas Sarkozy. Ils expliquent les coups tordus montés par Jérôme Lavrillieux et la "haine qui revient comme un mantra" entre les figures du parti de l'époque (de Rachida Dati à Brice Hortefeux en passant par Claude Guéant que les journalistes ont interrogé) : "Ils ont tous parlé cash et ils se balancent des horreurs les uns sur les autres."

  • Légende du visuel principal: Davet et Lhomme © Vincent Capman
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.