L'ancien ministre de l'Intérieur a décidé de porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon qui l'accuse de s’être "occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse". Il est l'invité de Léa Salamé

Bernard Cazeneuve, invité de Léa Salamé ce mardi 30 mai 2017 (capture d'écran)
Bernard Cazeneuve, invité de Léa Salamé ce mardi 30 mai 2017 (capture d'écran)

L'ancien Premier ministre est en colère. Au micro de Léa Salamé ce mardi, Bernard Cazeneuve s'en est vivement pris à Jean-Luc Mélenchon, en réponse aux attaques du chef de file de la France insoumise sur sa responsabilité concernant la mort de Rémi Fraisse.

Bernard Cazeneuve, qui va porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon pour diffamation, a aussi appelé à la "sagesse". Il se dit prêt à revenir sur sa plainte en cas d'excuses de la part de l'ancien candidat à l'élection présidentielle, qu'il suspecte d'avoir tenu ces accusations à visée électorale.

Au passage, Bernard Cazeneuve égratigne la posture de Jean-Luc Mélenchon dans l'entre-deux tours présidentiel, lorsque le candidat de la France insoumise n'avait pas indiqué de consigne de vote, alors qu'Emmanuel Macron se trouvait face à Marine Le Pen.

"Vouloir substituer Jean-Luc Mélenchon au Parti socialiste, c'est condamner la gauche"

Interrogé sur les difficultés du Parti socialiste, "décapité" selon notre sondage Ipsos, Bernard Cazeneuve a vivement balayé l'hypothèse d'un renouvellement de la gauche incarnée par Jean-Luc Mélenchon.

Celui qui a été ministre de Manuel Valls à l'Intérieur avant de devenir lui-même premier ministre a pris la défense du candidat à Evry. Investi sans étiquette PS, Manuel Valls est en difficulté pour les élections législatives dans sa circonscription. Bernard Cazeneuve lui a redit son soutien.

► REVOIR | Bernard Cazeneuve au micro de Léa Salamé

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.