Éric Woerth, député LR de l'Oise, nous éclaire sur la position de Les Républicains sur la réforme du code du travail.

Le député LR est remonté ce matin. Au micro de Léa Salamé, et à quelques heures de la diffusion du contenu des ordonnances visant à réformer le code du travail, Éric Woerth est revenu sur l'action menée par Emmanuel Macron depuis son élection.

Alors que le président de la République vient de livrer, dans un entretien fleuve, sa vision de ce que doit être son quinquennat en fixant le cap et les objectifs de sa politique, Éric Woerth s'est étonné du calendrier choisi, comme si Emmanuel Macron ne pouvait pas laisser "une journée de liberté" à ses ministre.

Cette réforme du code du travail, le député LR la juge "facile" pour Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Et pour cause. Selon lui, le terrain a été déjà bien labouré par les précédents gouvernements.

Le député de l'Oise regrette toutefois que Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, et Emmanuel Macron, aient choisi de ne pas écouter le Medef sur la question de négociation dans les PME dépourvues d'organisations syndicales. Pour LR, plus on négocie directement, mieux c'est.

Mais pour toutes les autres réformes engagées, Éric Woerth estime que le gouvernement Philippe va dans le bon sens, mais pourrait réformer plus encore.

Le député LR a toutefois pris la défense des retraités, égratignant la vision "nouveau monde" du président Macron, une dimension excluante pour tous ceux qui n'en feraient pas partie. Les retraités en tête.

► REVOIR | L'interview intégrale

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.