Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom, est l'invité de 7h50. Il évoque la crise et son impact sur le ferroviaire, la transition écologique des transports, et le récent rapprochement avec un autre géant du domaine, Bombardier.

La crise du Covid a aussi eu un impact sur le train. "Le ferroviaire, comme tous les autres modes de transports, a subi de lourdes pertes pendant cette crise", assure le PDG d'Alstom. "C'est pour ça que j'essaye de convaincre le gouvernement et les députés de lancer un grand plan de relance du ferroviaire. Mais nous avons un carnet de commandes solides qui nous permet d'avoir de la visibilité."

Une visibilité qui permet aussi de l'ambition : c'est aujourd'hui que Bruxelles doit donner ou non son feu vert au rachat par Alstom de Bombardier, l'un de ses plus gros concurrents. Une folie en cette période de crise post-Covid ? "C'est un moment assez critique", reconnaît Henri Poupart-Lafarge. "Mais la crise climatique va durer beaucoup plus longtemps, et l'opportunité qu'elle crée pour nous, la nécessité de faire une transition de la mobilité, va s'étaler sur des années." Pour lui, ce rachat est un défi "à court terme" mais il n'y aura "pas de casse" : "Nous avons l'un et l'autre de nombreux contrats à exécuter et nous aurons besoin de tout le monde."

Pour lui, "le ferroviaire est la solution à la transition de la mobilité". "Tous les rapports, depuis des années, en parlent : il faut organiser la décarbonisation des transports. Le train est à la fois le mode de transports le moins carboné, le plus efficace environnementalement parlant, et qui prend le moins d'espace sur le territoire." Une transition qui s'est déjà engagée au sein des villes, où l'on fait "la chasse aux voitures", mais qu'il faut étendre : "Il faut promouvoir le train entre les villes."

Sur la question de l'équilibre entre petites et grandes lignes ferroviaires, le PDG d'Alstom pense qu'il "ne faut pas opposer les lignes TGV aux petites lignes, les deux se complètent". "Il faut un réseau complet, permettre à tous les passagers d'aller du point A à un point B en prenant le TGV et une petite ligne après."

  • Légende du visuel principal: Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom © AFP / Thomas SAMSON / AFP
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.