Virginie Efira est l'invitée d'Alexandra Bensaid à 7h50. Elle joue dans le film "Un amour impossible", de Catherine Corsini, adapté du roman éponyme de Christine Angot.

Dans ce film, elle est  Rachel, la mère de Christine Angot, une femme qui ne voit pas, horriblement aveuglée par un homme.

Virginie Efira : "Cette femme a un complexe d’infériorité, j'ai été éblouie par le personnage , je sentais une proximité, je sentais que je la comprenais". 

Virigine Efira a été touchée par cette femme solide et digne, va à des endroits très retors, tombe amoureuse d’un homme qui exerce pressions et humiliations. Le film ne parle pas de l’inceste mais de cette relation avec cet homme.

#metoo, du nouveau ? 

Virigine Efira, estime qu'elle n'est pas au meilleur endroit pour en parler des évolutions après le déclenchement du mouvement #metoo mais constate "des changements à plein d’endroits… mais je n'ai pas eu affaire à de grandes humiliations" 

Elle prend pour exemple le tournage dont elle sort avec Paul Verhoeven, où elle a constaté une retenue de ces partenaires dans le film, à l'occasion d'une scène de mutilation. 

Virginie Efira : "ce qui est super, c’est qu' une parole est sortie ; c’est nommé et chacun prend ses responsabilité. Ce qui est intéressant à comprendre c'est pourquoi le mouvement est venu du cinéma

Légende du visuel principal:
Virginie Efira © AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.