Lomepal, auteur, compositeur, rappeur et membre du jury révélation du Festival du cinéma américain de Deauville, est l'invité de 7h50.

Après avoir surfé sur un succès rapide, Lomepal avait simplement disparu en 2019, arrêtant toute promotion, tout concert et tout réseau social. "Ça a l’air chaotique comme ça, mais pas du tout ! En vrai j’ai travaillé de 2010 à fin 2019, et les dernières années étaient très intenses, j’ai pas du tout eu le temps de me poser. Donc j’ai décidé de couper début 2020. À cette période-là, c’était dur. Ça a été deux bonnes années de plaisir, avec de super concerts, mais au bout d’un moment, quand on joue trop de fois les mêmes morceaux, la pression que ça met, il y a un truc que ne supportais plus. Mais c’est très bizarre de s’en plaindre, alors que c’est le truc qui me manque le plus maintenant ! J’avais besoin de cette pause."

D'ailleurs, il est sans doute l'un des seuls artistes à se réjouir de l’annulation de ses festivals avec le Covid l'année dernière : “Ça m’a vraiment soulagé au final.”

Un nouvel album en préparation

Qu'a-t-il fait pendant tous ces mois ? "Je me suis occupé de moi et de mes proches, je me suis occupé de ma famille, j’ai une copine avec qui on a beaucoup construit. On a pris deux chats ! J’ai fait beaucoup de choses pour ma vie personnelle, tout en essayant à côté de me lancer dans des trucs que j’ai toujours voulu faire, comme apprendre à jouer d’un instrument de musique."

Mais il travaille aussi, en toute discrétion, sur un nouvel album dont il ne sait pas bien quand il sera terminé : "J’aimerais bien que ça sorte en début d’année prochaine. La priorité, c’est de faire un disque intéressant. J’ai envie d’essayer de retrouver quelque chose d’un peu plus brut, d’un peu plus rock."

  • Légende du visuel principal: Lomepal aux victoires de la musique en 2020 © AFP / Alain JOCARD / AFP
Les invités
  • Lomepalauteur, compositeur, rappeur
Contact