Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, est l'invitée de 7h50.

Marlène Schiappa
Marlène Schiappa © AFP / Antoine De Raigniac / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Ce jeudi, le comité interministériel pour la laïcité est mis en place autour du Premier ministre Jean Castex. Un comité destiné à "mettre en œuvre une feuille de route pour faire vivre la laïcité concrètement", explique Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, qui encadrera ce comité et rappelle que la création de ce comité s'inscrit dans la continuité des discours et des projets de loi à travers lesquels le président de la République et le gouvernement ont voulu "conforter les principes de la République". 

La ministre estime que le moment est celui d'une "laïcité d'action" : "Après de nombreuses années de théorie, de débat, de controverses, il est temps de passer à l'action. Nous, on veut avant tout outiller : on veut présenter un plan de formation pour les agents publics", explique-t-elle, parmi la vingtaine de mesures qui seront mises en place par ce comité interministériel. 

S'agit-il d'obliger les citoyens et citoyennes à penser d'une certaine manière ? "Le principe de laïcité est très lié au principe de liberté de conscience et donc de liberté de pensée", répond-elle, affirmant que "chacun a le droit d'avoir une opinion", mais que les mesures qui seront prises ne sont pas là "pour faire une police de la pensée, mais pour rappeler le droit : il s'agit de rappeler que par exemple, quand on représente l'État, au guichet, on n'a pas le droit de porter des signes religieux". 

Il ne s'agit pas de sanctionner des gens, il s'agit de garantir le principe de laïcité. 

Les invités
Contact